Il n'est de véritable déception que de ce qu'on aime

Assurer des soins de qualité à ses patients grâce au bon matériel et à de la compréhension

Mon père est orthodontiste et aime tellement son métier qu’il n’a aucune envie de prendre sa retraite. Il repousse constamment l’échéance ce qui n’est pas pour déplaire à ses patients qui l’apprécie beaucoup. Il faut dire qu’il sait faire preuve de patience, qu’il a toujours le bon mot pour détendre l’atmosphère et qu’il est très doux, un détail important quand on exerce ce métier. A chaque fois que je vais le voir à son travail, cela me rappelle des souvenirs, quand il me soignait pour mes problèmes dentaires. A l’époque, j’avais un appareil avec des brackets métalliques comme ceux-ci et des élastiques colorés et j’étais fière que mon papa s’occupe de moi !

Les brackets, des fournitures indispensables

Son cabinet n’a pas changé ces dernières années. Il a juste remplacé quelques meubles, mais la décoration est restée la même. Ainsi que son manque d’organisation ! Mon père n’est pas très doué pour le rangement (heureusement que sa secrétaire est là !), et il y a toujours des boîtes qui traînent un peu partout, avec des brackets dentaires à l’intérieur, des fils, des arcs, des élastiques …etc. Des instruments et des articles qu’il utilise quotidiennement et même plusieurs fois par jour. Quand j’étais gamine, j’étais intriguée par les brackets. Je ne peux pas vous expliquer pourquoi en revanche !

Être à leur écoute en permanence

Je ne suis sans doute pas objective car il s’agit de mon père, mais c’est un homme très patient, qui sait parler aux enfants, adolescents et les rassurer. Et ce n’est pas forcément évident, il faut bien l’avouer ! Je ne suis pas la seule à le dire, mon avis a été confirmé par des amis qui avaient aussi mon papa comme orthodontiste. Bon, je crois que j’étais la seule à être ravie de porter un appareil avec des brackets dentaires métalliques. Je vais vous faire une confession, j’en rêvais même lorsque j’étais petite ! Et je connais la raison : les grandes sœurs de mes copines en avaient. Et dans ma tête, cela symbolisait l’adolescence, une période que j’avais hâte de connaître à cette époque. Bref, tout ça pour dire que les patients de mon père seront tristes quand il cessera son activité. Et je les comprends !

Laisser une réponse

*