Il n'est de véritable déception que de ce qu'on aime

Location meublée non-professionnelle et LMP, quelles sont les différences ?

differences-LMP-LMNP-location-meubleeCes dernières années, plusieurs lois sont entrées en vigueur permettant aux investisseurs d’obtenir des revenus complémentaires tout en profitant de réductions d’impôts. Parmi elles on retrouve les dispositifs LMP (qui concerne la location meublée professionnelle) et LMNP (qui s’adresse donc aux non-professionnels). Offrant des avantages très attractifs, ils se ressemblent sur certains points mais diffèrent également sur d’autres aspects. Afin de bien comprendre chaque statut et ses enjeux, voici quelques informations.

Deux dispositifs ayant des similitudes

Rassurez-vous, je vais faire simple et aller à l’essentiel. D’ailleurs, je ne suis pas une experte sur le sujet mais j’avais tout de même envie de rédiger un billet dessus car cela me semble vraiment très intéressant. Tout d’abord, sachez que dans les deux cas, vous devez acheter un logement neuf puis le louer meublé pendant 9 ans au minimum. C’est une condition commune à la LMP et à la location meublée non-professionnelle. Aucun texte officiel ne précise le mobilier qui doit se trouver à l’intérieur mais dans les faits, il faut qu’il y ait un couchage, une table avec des chaises pour le repas, quelques luminaires, des rangements (commode ou un placard par exemple) ainsi que des rideaux ou des stores dans la chambre. Bien évidemment, le locataire doit pouvoir préparer ses repas donc le nécessaire doit être fourni ce qui comprend aussi bien la vaisselle que le frigo et les plaques de cuisson. Ensuite, le logement doit être loué dans les 12 mois qui suivent la fin des travaux ou l’acquisition par le propriétaire. Et surtout, il faut qu’il se situe dans une résidence de services.

Les principales différences entre ces deux statuts

Si la LMP et la LMNP se ressemblent sur ces conditions, elles se distinguent aussi sur d’autres. Et la plus évidente est la suivante : l’un des dispositifs s’adresse aux professionnels et l’autre aux particuliers. Enfin pour être précise, cette distinction dépend de vos revenus. Si vous touchez plus de 23 000€ par an de revenus locatifs, le statut de loueur professionnel s’applique. A l’inverse, si vous percevez moins de 23 000€, vous pourrez profiter de la location meublée non-professionnelle. De même, la LMP ne rentre pas dans le cadre de la loi de plafonnement des loyers. En outre, ce statut vous permet de déduire certaines charges de vos revenus fonciers et de récupérer la TVA, comme l’explique cet article. Pour la LMNP, les revenus perçus sont considérés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux et ne sont pas imposables durant toute la période d’amortissement. En tout cas, si vous êtes intéressé par ces dispositifs, vous pouvez me contacter. Je vous communiquerai les cordonnées d’un expert qui saura capable de vous renseigner et qui est très qualifié sur le sujet.

Source : Sphere-Immo.com

Laisser une réponse

*